Projets et activités


Consultez les divers rapports de projet. Cliquez ici.
table foret imagetable foret imagetable foret imagetable foret image

table foret imagetable foret imagetable foret imagetable foret image

Accompagnement des membres du comité sur les forêts de proximité de la MRC d’Antoine-Labelle

But

Préciser les objectifs et les attentes des membres du comité sur les forêts de proximité de la MRC d’Antoine-Labelle. Évaluer la rentabilité financière liée à la réalisation des activités forestières sur le territoire d’intérêt.

Chargé de projet

Raymond Barrette
Association des intervenants forestiers des Hautes-Laurentides

Recherche et rédaction

Raymond Barrette
Association des intervenants forestiers des Hautes-Laurentides

Description

Tenue d’ateliers de travail avec les membres du comité sur la forêt de proximité de la MRC d’Antoine-Labelle afin de préciser leurs attentes.Étude de rentabilité portant sur la réalisation des activités forestières en forêt composée majoritairement de feuillus tolérants et mélangées à feuillus tolérants  et tenant compte des variations des cycles économiques de l’offre et de la demande en comparant les impacts des prix faibles et élevés des marchés des bois sur les revenus.Analyse de scénarios analysés visant à vérifier la rentabilité (prix élevés et prix faibles) relative à la réalisation des activités forestières en appliquant les règles et traitements sylvicoles actuels, sans l’octroi de crédits sylvicoles, et une Réingénierie des Processus opérationnels et des traitements sylvicoles alternatifs, en remplacement du jardinage. 

Constats

  • Les objectifs et les attentes, liés à la mise sur pied d’une forêt de proximité dans la MRC d’Antoine-Labelle, ont été précisés avec les membres du comité sur la forêt de proximité. Les principes de partage des risques et des bénéfices ont été établis et un mode de gouvernance a été suggéré.
  • Le scénario d’application de la Réingénierie des processus opérationnels et de traitements sylvicoles alternatifs - Prix élevés est le seul qui génère un bénéfice.
  • En présumant que sur un cycle de 10 ans on retrouverait autant d’années à prix faibles qu’à prix élevés, force est de constater que ce scénario n’engendre pas assez de profits pour compenser les pertes engendrées
  • Les modèles de calcul des droits de coupe du ministère des Ressources naturelles se sont avérés de bons outils pour évaluer les revenus de vente de bois en provenance du territoire à l’étude.

Résultantes

  • Estimation des revenus et dépenses associées aux activités d’aménagement forestier et vente des bois récoltés
  • Estimation des dépenses d’aménagement forestier et de récolte des bois devant être assumées par le délégataire de forêt de proximité.

Retombées

  • Identification des éléments critiques les plus sensibles susceptibles de contribuer à rentabiliser la réalisation des activités forestières sur un territoire composé majoritairement de forêts feuillues et mixtes à feuillus tolérants.