Projets et activités


Consultez les divers rapports de projet. Cliquez ici.
table foret imagetable foret imagetable foret imagetable foret image

table foret imagetable foret imagetable foret imagetable foret image

Développement du réseau d’affaires relié à la filière biomasse et des bois à pâte disponibles

But

Identifier de meilleures opportunités d’affaires pour la filière biomasse et des bois à pâte de la région en lien avec la structure industrielle existante dans les Laurentides et les régions avoisinantes.

Chargé de projet

Pascal Gauthier, ing.f.
Service Innovation et expérimentation opérationnelle de la Coopérative forestière des Hautes-Laurentides

Supervision et rédaction

Pascal Gauthier, ing.f.Service Innovation et expérimentation opérationnelle de la Coopérative forestière des Hautes-Laurentides

Description

Développer un réseau d’affaires relié à la filière biomasse en participant notamment à 2 colloques spécialisés.

Constats

  • La biomasse forestière présente un potentiel important comme source énergétique et de chimie verte au Québec. Ce domaine exige une expertise très spécifique et un type d’approvisionnement très différent de l’industrie conventionnelle en termes de caractéristiques de la matière.La région des Laurentides dispose de volumes substantiels, particulièrement en essences feuillues.Le manque de débouchés pour les essences de feuillus durs de qualité inférieure à celles du déroulage et du sciage constitue un frein à l’aménagement optimal des forêts.Les possibilités économique et sociale en termes de bioénergie et de bioproduits sont plus solides lorsque intégrées aux activités traditionnelles de l’industrie que sur une base autonome.

Résultantes

  • Compréhension accrue des nouvelles tendances en termes de modèles d’affaires pouvant être développés pour la filière biomasse et des bois à pâte disponibles.Meilleure compréhension des défis de la filière extractibles forestiers.Bonification du réseau de contacts.

Retombées

  • Le principal défi de la filière biomasse comme celle de l’industrie forestière conventionnelle consiste à maximiser la valeur ajoutée de chaque maillon du réseau de valeur.